Blog

À table avec les Polynésiens

Un pique-nique les pieds dans l’eau, sur le pouce près des roulottes ou dans un restaurant gourmet, nombreuses sont les options qui se conjuguent à la découverte de la gastronomie locale…

Les influences qui ont balayé le pays de par ses missionnaires et ses immigrants ont marqué la gastronomie polynésienne. Chinois, anglais, français, sont quelques-uns des accents qui chantent ici et là dans les recettes. Dans l’assiette, les produits locaux se déclinent en mille saveurs et couleurs.

D’abord, le poisson frais (thon, daurade, mahi mahi…) : si tendre et délicat qu’il se mange tout cru, dans la plupart des recettes qui le laissent simplement macérer dans le citron vert, le lait de coco et les aromates. En accompagnement, laissez-vous séduire par les légumes d’ici : taru ou uru grillé s’accommodent bien volontiers aux poissons frais et aux crustacés également très appréciés.

La viande est également un met prisé dans tout le pays, notamment en brochettes. Elle est souvent importée de Nouvelle-Zélande, qui abrite un élevage de mouton et de bœuf grandeur nature exceptionnel.

Les grands repas de cérémonie, à ne manquer sous aucun prétexte, se déroulent autour d’un four traditionnel « hima’a » qui cuit à l’étouffée, sous terre, viandes et légumes enrobés dans des feuilles de bananier : comble de l’exotisme ! Le repas se termine en beauté avec beignets, pâtes de fruits et puddings froids.

Et pour arroser le tout, vous aurez l’embarras du choix entre les jus de fruits exotiques, les cocktails tropicaux, la bière locale Hinano ou peut-être le plus simple des bonheurs : une noix de coco… à la paille.